Veuillez cliquer ou appuyer sur Entrée pour sauter la navigation.
Merci. Nous avons enregistré vos préférences.
Vous pouvez mettre à jour vos préférences en matière de communication à tout moment dans la section Rester en contact de votre compte Dyson. Si vous avez un compte Dyson, vous pouvez vous connecter ci-dessous pour gérer vos options de communication.
Feature Motif
Dyson breath london backpack
JOUER

Dyson enquête à propos des effets du confinement sur la pollution de l’air

Dyson annonce un projet mondial d’enquête sur les changements de la qualité de l’air dans les villes pendant la période de confinement attribuable à la COVID-19, mené au moyen de sa technologie portable de surveillance de l’air.

Juin 3 2020

Désolé, le lecteur vidéo n’est actuellement pas accessible à partir d’un clavier. Nous mettons actuellement notre lecteur à niveau pour remédier à la situation. Veuillez envoyer un courriel à support@dysoncanada.ca
ou communiquer avec nous au 1-877-397-6622 pour recevoir de l’aide supplémentaire ou pour consulter l'information dans un autre format.

Veuillez consulter notre Déclaration d’accessibilité pour obtenir de plus amples renseignements.

 

Sac à dos Dyson pour le contrôle de la qualité de l’air, qui comprend des capteurs embarqués, un bloc-batterie et un système GPS.

Les participants de 14 villes d’un peu partout dans le monde porteront un sac à dos Dyson pour le contrôle de la qualité de l’air, qui recueillera des données sur la pollution de l’air et générera des instantanés de l’exposition personnelle des porteurs à la pollution pendant et après le confinement.

 

Le sac à dos Dyson pour le contrôle de la qualité de l’air, qui a été conçu au profit d’une récente étude menée en collaboration avec le Kings College de Londres et les autorités du Grand Londres, est doté de capteurs embarqués, d’un bloc-batterie et d’un système GPS, qui permettent de recueillir des données dans le cadre des activités quotidiennes. En repensant la technologie de détection utilisée dans les purificateurs d’air Dyson, les ingénieurs ont conçu ce nouveau dispositif portable de surveillance de l’air de manière à le rendre plus petit, léger et facile à transporter, bien qu’il capte tout aussi efficacement l’exposition aux PM2,5, PM10, COV et NO2.

 

Ce projet mondial est mené dans 14 villes réparties sur trois continents, notamment Londres, New York, Delhi et Milan. Les données recueillies seront comparées à celles des capteurs de qualité de l’air locaux, ainsi qu’à celles des capteurs de qualité de l’air intérieur des purificateurs Dyson connectés, et ce, afin de dresser un plan des changements de la pollution de l’air dans les villes à l’échelle mondiale pendant cette période sans précédent.

 

Dans le cadre de la phase un, les participants porteront les sacs à dos afin de recueillir des données sur la qualité de l’air pendant le confinement. Conformément aux directives locales en vigueur, les participants les porteront pendant les périodes de déplacement autorisé, que ce soit pour se rendre au supermarché, pour s’adonner à leur exercice quotidien ou pour prendre le transport en commun. Ces données nous permettront d’obtenir un instantané de la qualité de l’air auquel chaque participant est exposé pendant une journée de confinement typique.

 

Une fois que les restrictions auront été levées dans les villes visées, la phase deux sera mise en branle. Les participants emprunteront alors les mêmes routes que pendant le confinement, afin que nous puissions obtenir un second instantané de leur exposition à la pollution de l’air extérieure hors de la période de confinement. Les ingénieurs de Dyson compareront par la suite ces deux ensembles de données, afin de mieux comprendre les effets du confinement sur l’exposition journalière à la pollution de l’air des citadins.

 

Afin d’assurer l’exactitude des données extérieures recueillies par les capteurs des sacs à dos, les lectures des postes de surveillance municipaux seront également rassemblées pour confirmer les informations relevées. Au moyen des données anonymisées de ses purificateurs connectés, qui en réunissent plus de 1,9 million annuellement, Dyson étudiera également les tendances plus générales en fait de niveaux de pollution de l’air intérieur pendant cette période.

Les ensembles de données combinés donneront un indice quant aux effets du confinement sur la pollution de l’air intérieur et extérieur dans les villes à l’échelle mondiale, et les conclusions tirées pourront être étayées par les informations tirées des réseaux statiques préexistants de capteurs de surveillance de la qualité de l’air extérieur. Les données accessibles sur la qualité de l’air extérieur tirées de ces sources indiquent une réduction des niveaux de NO2 dans les principales grandes villes en confinement, possiblement en raison de la diminution de la circulation des véhicules au diesel sur les routes, attribuable aux restrictions en place.

"Bien qu’il ait été largement signalé que la qualité de l’air dans certaines villes s’était améliorée pendant la période de confinement, les données initiales des purificateurs connectés de Dyson indiquent plutôt une augmentation, légère mais régulière, des niveaux intérieurs de NO2 et de COV dans les villes pendant la même période. Il sera intéressant de faire le suivi de ces changements alors que les villes sortiront de confinement, afin de mieux comprendre les facteurs qui ont des répercussions sur la qualité de l’air intérieur et extérieur."

- Alex Knox, vice-président de la protection de l’environnement pour Dyson

*Données tirées des purificateurs Dyson connectés enregistrés de 11 villes réparties sur quatre continents (Europe, Asie, Amérique du Nord et Océanie).

Press contacts

Dyson Newsroom

The latest news from Dyson